L’avion décollera bientôt – dans quelques heures…

Je suis une personne qui voyageavion1 beaucoup, les aéroports n’ont plus de secret pour moi. Je me dis d’ailleurs que la reprise de « Leaving on a Jet Plane » de Bjork pourrait être ma chanson fétiche. L’inconfort du voyage, le jet-lag et toutes les craintes classiques du voyageur n’ont aucune prise sur moi. Mais il y a une chose que je redoute : le ticket-repas à 5 dollars.
Depuis toujours, l’arrivée du steward, ticket en main et muni de son plus grand sourire, me plonge dans un profond malaise. On sait d’avance que les prochaines heures seront consacrées à essayer de trouver la position la moins inconfortable sur ces minuscules chaises d’aéroport et combattre l’ennui.

Un fait : Les retards sur les vols sont aujourd’hui une norme

D’après une étude d’« Airlines for America », datant de 2012, chaque minute de retard sur un vol coûte en moyenne 78 dollars aux compagnies et aux aéroports.
Imaginez que 25 à 30% des 93 000 vols quotidiens ont en moyenne 26 minutes de retard. Ajoutez encore à cela les taxes fédérales et les compensations aux voyageurs, ce sont des milliards de dollars perdus chaque année !

Quelles sont les causes de ces retards ? Les planificateurs n’y peuvent-ils rien ?
Le RITA Bureau of Transportation Statistics a recensé 5 principales causes :

  • Les fluctuations de la circulation qui mettent en difficulté les contrôleurs aériens
  • Le manque d’efficacité des transporteurs aériens
  • La météo changeante
  • Les contrôles de sécurité
  • Les imprévus.


Il est temps de changer la norme. Réduire le nombre de retards permettra d’économiser des milliards et regagner la confiance des clients. Voici comment :

avion2


1) Identifier les risques et scénarios possibles

Louis Pasteur a dit : « Le hasard ne favorise que les esprits préparés ». Dans une industrie aussi versatile que l’aviation, il faut être prêt à affronter n’importe quelle situation. La planification de scénarios permet de prendre en compte toutes les éventualités et de se préparer aux fortes perturbations, qu’il s’agisse des plannings de vos employés, de votre flotte ou de vos opérations. Malheureusement certaines causes restent hors de contrôle du personnel aérien, c’est pourquoi une préparation à ces perturbations éventuelles permet de concevoir très rapidement une solution, et de gagner du temps quand il faut être réactif.

2) Gagner en visibilité temps réel sur les opérations

En cas de retard, les modifications des plans doivent être connues par toutes les équipes concernées, des employés de l’aéroport au personnel des compagnies, en passant par les différents services comme la sécurité, la manutention des bagages, les sociétés de catering, etc. En effet, sans une vision globale de l’impact d’une décision, on ne peut savoir si la résolution d’un problème n’en génère pas un autre…

Une plus grande transparence entre les différents services permet une meilleure coordination entre aéroports et compagnies aériennes, et une résolution des imprévus plus rapide et économique.

Dans un futur que j’espère proche, les planifications conjointes des compagnies aériennes et des aéroports réduiront les retards et c’est toute apaisée que je recevrai les sourires éclatants des stewards.

Pour découvrir comment éviter ou écourter les retards, téléchargez notre management briefing.