Optimisation ou Automatisation : Quelle est la solution la plus adaptée à vos besoins ?

Il est assez facile de confondre automatisation et optimisation. Dans les deux cas vous appuyez sur un bouton, attendez quelques secondes, et le résultat apparait comme par magie. Les similitudes s’arrêtent pourtant là. Fotolia_64864321_L-200x200



Les limites de l’automatisation

Pour faire face à la complexité de la supply chain, les planificateurs s’en remettent à des règles arbitraires ou des heuristiques. Par exemple, un planificateur qui assigne des expéditions aux camions va probablement suivre un principe simple tel que « la prochaine livraison sera la plus proche ».

Il est alors assez facile d’automatiser une telle règle, mais les résultats seront décevants pour au moins trois raisons:
(1) La réalité est plus complexe : cette règle néglige toute une série de contraintes : règles métier, règlementation et préférences des clients – la liste est longue.
(2) Le plan créé n’est pas optimal, car de nombreuses options (dans ce cas, de meilleures tournées) n’ont pas été prises en compte.
(3) Vous ne savez pas comment ce plan affectera vos KPI.



Qu’en est-il de l’optimisation ?

L’optimisation considère un grand éventail de combinaisons possibles pour arriver à un résultat qu’un humain ne pourrait jamais atteindre. Une solution d’optimisation intègre toutes les contraintes, règles commerciales, réglementation et préférences ; et permet aux planificateurs de créer des plans optimaux, basés sur les KPI critiques de l’entreprise.

Dans un monde idéal, cette solution serait suffisante. Toutefois, en raison de la volatilité, des changements et des imprévus elle doit être complétée.

Supposons qu’un conducteur ait 30 minutes de retard, il ne pourra alors assurer sa prochaine livraison en temps et en heure. Que faire ? Le conducteur peut-il ignorer la prochaine livraison ? Ou doit-il l’assurer au risque d’impacter celles à venir ?

Dans les situations où la perturbation est relativement petite, une ré-optimisation serait une perte de temps. On y gagnerait certes une toute petite amélioration des KPI, mais non sans mal.

Les planificateurs ont besoin d’un système intelligent capable de les aider à saisir l’impact de la perturbation, et de proposer des suggestions pour les résoudre en :

  • Calculant toutes les conséquences d’une interruption ou d’un changement de plan ;
  • Signalant les problèmes liés aux imprévus qui doivent être résolus ;
  • Offrant une visibilité accrue de la supply chain et ce en temps réel ;
  • Montrant comment ces décisions affecteront les KPI.


  • Optimisation et aide à la décision: la combinaison gagnante

    Il n’est alors pas surprenant de constater que l’optimisation combinée à l’aide à la décision produit les meilleurs résultats. Vous obtenez les avantages de l’optimisation, tout en assurant que les planificateurs peuvent intervenir et modifier les plans en cas de besoin.

    Après tout, la meilleure façon de s’assurer qu’un plan optimisé peut être mise en œuvre est de faire en sorte qu’il puisse être révisé.

    Pour plus d’informations sur la technologie d’optimisation de Quintiq.

    Arjen Heeres

    A propos de Arjen Heeres

    Peu de choses me procurent plus de satisfaction que de découvrir un potentiel d'optimisation caché. Mon intérêt pour cette discipline, à mi-chemin entre le monde de l’entreprise et celui de la technologie, a commencé à l'université de Groningen, où j'ai obtenu une maîtrise de gestion. Je suis le COO de Quintiq depuis 2000, et j'accompagne de nombreuses entreprises dans la réalisation de leurs ambitions stratégiques.