Répondre efficacement à la demande sur le marché florissant de la MRO

Certaines entreprises ont choisi de sous-traiter tout ou partie de la maintenance de leur « asset », d’autres au contraire ont décidé d’en faire un savoir-faire unique et un axe de développement stratégique. C’est le cas d’Air France qui investit massivement dans ses activités de MRO depuis plusieurs années (*1), avec des résultats reconnus. Air France-KLM E&M a en effet été nommée « MRO provider of the year » à l’occasion des derniers Airline Economics Aviation 100 Awards (*2).

Quels enjeux pour la MRO aujourd’hui ?

Maintenir son « asset » en bon état de fonctionnement est indispensable pour garantir la sécurité des usagers. Cela vaut pour le secteur de la MRO, mais également pour n’importe quel industriel ou fournisseur de service. Pour ce faire, il faut pouvoir répondre aux questions suivantes :

  • Quand positionner les opérations de maintenance pour éviter une interruption de service et respecter la règlementation en vigueur ?
  • Les pièces de rechange et ressources nécessaires seront-elles disponibles le moment opportun ?
  • Le planning de maintenance est-il réellement efficace (optimal) ?

 

Quand on s’intéresse de plus près à la MRO, les choses se complexifient encore : une même flotte intègre généralement différents modèles d’avions (parfois de différents fabricants) ; chaque avion a son programme de maintenance dédié ; les employés ont des compétences très spécifiques qu’ils doivent sans cesse renouveler par le biais de formations ; les différentes parties d’un même avion et leurs pièces de rechange sont produites dans différents pays par différentes sociétés ; etc. Par-dessus le marché, les avions doivent rester aussi disponibles que possible pour tirer parti d’opportunités de dernière minute ou faire face aux aléas de l’exploitation aérienne, inévitables dans ce secteur très réactif !

La disponibilité de la flotte peut être significativement améliorée grâce à une bonne maîtrise de la planification des opérations de maintenance. Avec Quintiq, vous pouvez optimiser l’usage des ressources et des compétences critiques et mieux contrôler les durées des immobilisations – Henri Beringer, Directeur Général, Quintiq France.

 

Références

(*1) Pourquoi Air France-KLM mise gros sur la maintenance ? – Usine Nouvelle, le 16 sept. 2014 http://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-air-france-klm-mise-gros-sur-la-maintenance.N284908

(*2) AFI KLM E&M à nouveau élu MRO de l’année – site Internet du groupe, le 20 janv. 2015 http://www.airfranceklm.com/fr/actualites/afi-klm-em-nouveau-elu-mro-de-lannee?language=en